Le dernier dinghof du Bas-Rhin

« L’acquisition du Dinghoff est imminente. Nous y créerons un verger communal et un parc fleuri qui accueilleront nos écoliers et nos concitoyens dans un cadre privilégié. Nous insisterons sur le volet éducatif en y associant la redécouverte de nos poètes et de la nature. »
Jean-Marie KUTNER, Maire de Schiltigheim, Schilick Infos Mars 2015.

1. La maison du Dinghof

La maison du Dinghof à Schiltigheim est la dernière maison du dernier dinghof (cour colongère ou cour domaniale) du Bas-Rhin, c’est aussi le dernier vestige architectural de l’ancien village d’Adelshoffen.

dinghof-600x452

Le feuilleton du Dinghof se déroule sur la parcelle de la propriété DEBUS achetée par la Ville en 2014. Cette parcelle comprend la maison du Dinghof (1), la grange (2), la remise (3), l’immeuble DEBUS (4), l’herboristerie (5,6) et le verger communal (V).
La maison du Dinghof, la grange
et la remise font l’objet d’une demande de protection (fin septembre 2016) au titre des monuments historiques.

 

2. Le sous-sol du Dinghof

Le sous-sol mériterait une petite exploration car lors de la démolition des 2 garages cet été, des fragments de céramique culinaire ont refait surface.

poteries_dinghof

Des tessons ont été trouvés à l’aplomb de la fenêtre de la cuisine après le passage de la machine qui a détruit des garages et annexes datant du XXe siècle. Il s’agit de céramique culinaire, présentant majoritairement une glaçure intérieure jaune, parfois verte, que Jean-Jacques SCHWEIN date de l’époque de l’occupation de la maison (fin XVIIe-XVIIIe siècle). Quelques tessons de céramique grise indiquent une présence plus ancienne, dont les éléments se trouvent certainement enfouis.
Extrait de l’article «Le Dinghof d’Adelshoffen à Schiltigheim : un site menacé !» de Malou SCHNEIDER et Brigitte PARENT. Lettre d’Information de la SCMHA (Société pour la Conservation des Monuments Historiques d’Alsace) n° 48 – octobre 2016.

Le SRA (Service Régional d’Archéologie) a envoyé le 15 décembre 2016 à la Mairie de Schiltigheim, l’Arrêté préfectoral SRA N° 2016 / A341 prescrivant un diagnostic archéologique du bâti à pan de bois (maison et grange) et un diagnostic archéologique en tranchée (fouilles).

 

3. La destruction de notre patrimoine

Contrairement à un arrêté préfectoral du 15 décembre 2016 qui la protégeait, la grange a été détruite et ses pans de bois broyés sur place fin mars 2017.

Les images parlent d’elles-même.

 

4. Le projet immobilier du Dinghof

D’obscures raisons conduisent notre maire, Jean-Marie KUTNER, et son adjoint, Christian BALL, à renier leur promesse de campagne électorale de mars 2014 ainsi que les engagements pris lors du Conseil Municipal du 16 septembre 2014 pour un projet immobilier juteux au cœur de Schilick réalisé pour quelques privilégiés au détriment de la qualité de vie des habitants du quartier et de notre patrimoine historique.

dingof_kutner_2

La méthode de Jean-Marie KUTNER saucissonne le terrain DEBUS (4106 m²) en 3 morceaux destinés :

  • au promoteur 60% du terrain (l’immeuble DEBUS, l’immeuble en L 1916 m², le parking conservé 107 m² et l’aire de retournement 444 m²),
  • à la Ville (la maison du Dinghof est déplacée sans ses éléments attenants dans le verger de poche),
  • à l’association des Arboriculteurs de Schiltigheim (association créée de toute pièce par le maire) 40% du terrain (le verger communal réduit à 1639 m² devient un verger de poche).

Ce saucissonnage conduit finalement au non respect des règles du POS, la maison du Dinghof ne pouvant être déconstruite pour être déplacée car cela s’apparenterait juridiquement à une démolition. La Ville continue d’instruire un permis de construire qui tôt ou tard sera rattrapé par la justice.

Le projet immobilier de Jean-Marie KUTNER avec Avantgarde Promotion créerait des nuisances supplémentaires dans le quartier alors que la protection de la maison du Dinghof et ses éléments attenants au titre des monuments historiques serait un vrai bonus pour tout le quartier (rayon de protection de 500 mètres) et pour Schilick (pauvre en monuments historiques).

Le projet de 19 logements est suspendu par Ordonnance du Tribunal Administratif de Strasbourg du 29 mars 2017. La commune de Schiltigheim doit verser la somme de 1000 euros à l’association des Riverains du Dinghof en application de l’article L.761-1 du code de justice administrative. Le 28 avril 2017, le promoteur nous fait savoir par courrier que son projet immobilier est retiré au profit d’un nouveau projet.

 

5. Le nouveau projet immobilier du Dinghof

Aux dires du promoteur, le nouveau permis de construire obtenu le 24 avril 2017 a pour principal objet de répondre aux points de non-conformité relevés par notre association, mais réduit également l’emprise et le volume de la construction ainsi que le nombre de logements.

Le promoteur se tient à notre disposition pour échanger sur la suite des événements. Avant de le rencontrer nous demandons aux riverains leur avis sur ce nouveau projet.

Le nouveau projet immobilier est tout aussi imposant que le précédent, la maison du Dinghof située à droite semble tout aussi perdue qu’avant. Les riverains du n°2 rue de la Charrue ont maintenant pour horizon un barre d’immeubles.

Ci-dessous, la vue depuis ce qui reste du verger communal montre au loin la maison du Dinghof dans le prolongement de deux immeubles imposants.

 

6. Les fouilles archéologiques

Les fouilles ont démarré mi janvier 2018 et au vue des premières découvertes l’entreprise Alsace Archéologie a obtenu une prolongation.

Découverte d’un des silos de l’ancien dinghof (l’impôt était prélevé entre autres en grains) ?

Nous sommes dans l’attente du rapport des experts.


7. Notre vision pour le Dinghof

A l’opposé de la vision de notre maire, notre vision pour le Dinghof est basée sur la réhabilitation d’une partie des bâtiments existants (immeuble DEBUS, maison du Dinghof) et à reconstruire (grange et remise). Tout notre patrimoine historique est ainsi sauvegardé dans le respect des règles du POS, l’impasse d’Adelshoffen très exiguë n’est pas sollicitée et le projet valorise le quartier sans créer de gêne.

Îlot de verdure au cœur de Schilick ou verger de poche imposé par Jean-Marie KUTNER ?

ilot_de_verdure_small

Notre îlot de verdure c’est l’immeuble DEBUS restauré et un ensemble de bâtiments protégés au titre des monuments historiques, c’est tout un quartier qui respire.


8. Mobilisons-nous

A l’heure où le quartier du Dinghof subit d’importantes transformations sans concertation, l’association des Riverains du Dinghof veut faire de son combat le symbole de la reconquête par le citoyen de son lieu de vie et le symbole de la préservation de notre patrimoine.
Nous sommes déterminés, plus que jamais, à nous opposer à tout projet de construction immobilière qui altérerait la qualité de vie des riverains et détruirait la mémoire historique du quartier.

Il faut aussi être nombreux pour lutter et l’inscription sur notre site internet via le menu Nous contacter est un premier pas.

Nous pouvons réussir ensemble parce que nous sommes capables de mettre l’intelligence et la sensibilité de chacun au service de tous.

image_pdfimage_print