Lettre ouverte à la Maire, 24/01/2019

Madame la Maire,

Par différents courriers et courriels, nous vous avons alertée sur la dégradation accélérée de la maison historique du Dinghof, liée aussi bien aux intempéries hivernales qu’à la surprenante négligence des deux récentes municipalités. Vous vous êtes engagée à plusieurs reprises, aussi bien auprès de notre association que dans la presse, à introduire un référé afin d’obtenir l’accès légitime à la maison pour y mener des travaux de protection. Or, à ce jour, vous n’avez rien entrepris hormis des annonces ou des négociations qui se sont révélées systématiquement infructueuses et nous ont fait perdre un temps précieux.

Les DNA du 11 et 12 janvier dernier relaient votre intention de faire appel à des experts qui détermineraient le degré d’urgence quant à la protection de la maison du Dinghof. Or, par un courrier du 1 er janvier courant, nous vous avions proposé le conseil de personnes reconnues dans le domaine des maisons à pans-de-bois et qui étaient prêtes à se déplacer jusqu’à Schiltigheim à condition d’avoir votre aval.
Ils auraient pu contourner la difficulté d’accès imposée par les promoteurs en passant directement par les terrains appartenant à la Mairie et entrer dans la maison par son mur gouttereau nord. Nous constatons que vous semblez vous accommoder de la détérioration inexorable de cet élément précieux du patrimoine schilikois. Agissant de la sorte, vous œuvrez à la destruction du Dinghof et à sa disparition.

C’est pour pallier votre défaillance, sinon votre complaisance à l’égard des promoteurs, dans la continuité même de votre prédécesseur, que des Schilikois en sont réduits à saisir la Justice – pour contester l’acte de vente du 22 mars 2018 – afin de défendre leur patrimoine et leurs intérêts.

Alors que vous affichez la défense du patrimoine comme une priorité politique, force est de constater que la préservation et la valorisation du Dinghof, que nous appelons de tous nos vœux, se feraient sans votre appui, voire contre vous.
Nous vous prions de croire, Madame la Maire, à toute notre considération,

Berthe Beyer, Présidente de l’association des riverains du Dinghof

image_pdfimage_print